De l’acide dans les idées par Scoop & J.Keuz - Un peu de folie ne vous fera pas de mal

a2435803615_10

Scoop et J.Keuz est un groupe à l’ancienne compose d’un Mc (J.Keuz) et d’un beatmaker (Scoop) et dont la production semble taillé pour la scène d’où la légère peur à l’idée de les entendre sur disque. Pour autant dès la première piste ma crainte s’efface devant l’efficacité des productions, la qualité des textes et ce flow énervé qui apporte une tension plus que palpable à chaque écoute. Les intrus toutes signées Scoop sont dans une veine assez old school avec un petit plus pour chaque morceau tantôt minimaliste tantôt rock voir dub. Les textes quant à eux sont particulièrement bien écrits et nécessite parfois deux écoutes pour être intégralement compris. Dans l’ensemble, leur travail rappelle parfois celui d’odezenne l’agressivité en plus. Les thèmes abordés et le langage utilisé détonnent par rapport à ce que le rap français produit d’ordinaire. Non pas que l’écriture soit intellectualisé (chose que je déteste) mais la violence n’est jamais là où on l’attend et il est en de même pour les instants plus calmes. Le tout gagne en cohérence grâce aux prods efficaces et aux effets parfois hypnotiques. Parmi les 17 titres qui composent cet album, certains comme «Les Moustiques», « Beige », « Une chemise et un cul » ainsi que le très énervé « Laissez-nous 30 000 » sortent du lot.

En téléchargement ici : https://itunes.apple.com/fr/album/lacide-dans-les-idees/id853690319

http://scoopetjkeuz.blogspot.fr/

Scoop & J.keuz - L'acide dans les idées (clip)

Moi, mes potes, ma caisse et mon chien par Le Foulala - Baisse la vitre de ta caisse et monte le son

a0429502941_10

Ceci est le 1er album solo de Le Foulala membre du groupe Les sales blancs. Au programme de cet opus, musique g-funk, détente, ambiance défonce, hymne à la culture West Coast et une multitude de featuring tous à la hauteur du projet. Produit entièrement par le prolifique Aelapéacha, l’album se distingue en premier lieu par la grande qualité des intrus qui confirment, s’il le fallait, le talent et le poids de ce dernier dans le rap game français. L’album sonne donc g-funk du début jusqu’à la fin, cette couleur unique en lassera certain mais elle apporte une cohérence au projet et s’inscrit parfaitement dans l’univers du rappeur. Coté textes, Le Foulala ne change rien aux habitudes de son crew et enchaine les égotrips tous plus ensoleillés les uns que les autres. Cette décontraction au micro est totalement assumé par le rappeur qui dès la seconde piste préviens les auditeurs que s’ils « veulent du thème » autant « écouter NTM ».  Point de rap conscient donc si ce n’est le titre final «Est-ce que ce monde est sérieux » contenant un sample de Francis Cabrel et dénonçant avec sincérité et sans aucune démagogie les dérives de notre monde. Autre référence à la chanson française avec « Juste une question » reprenant plusieurs gimmicks de Gainsbarre dans « no comment ». Toujours du côté des reprises, on notera le titre « Le Foulala » qui reprend quant à lui le refrain du classique américain « fu-gee-la ». Techniquement, le flow de Le foulala est classique mais efficace car adapté au style g-funk propre à cet album. Les invités fort nombreux sont tous de qualité même si je me dois de décerner une mention spéciale à Papillon Bandana qui s’immisce avec talent sur trois titres. Pour conclure, je dirais que cet album est le disque parfait pour cet été quand l’envie vous prendra de flâner au soleil et lors de vos barbecue entre potes.

En écoute et vente digiltale et physique ici : http://lessalesblancs.bandcamp.com/album/moi-mes-potes-ma-caisse-et-mon-chien

LE FOULALA "Croise Les Doigts" 2013

Le Trac par Bigflo et Oli - Rap jus de pomme, approuvé par le ministère de l'éducation

Bigflo_et_Oli_Le_trac_Ep

Découverts par rap contenders puis mis en avant par Orelsan (1ere partie de son zénith à Toulouse, invitation à planète rap) Bigflo et Oli est un duo d’adolescents dont vous avez certainement entendu parler puisqu’ils sont les chouchous des médias. Buzz assez incompréhensible pour ma part tant l’écoute de ce disque m’a plus fait rire qu’autre chose. A commencer par le 1er single « Monsieur tout le monde » dans lequel les deux jeunes rappeurs raconte la dérive d’un homme qui noyé dans le désespoir tue sa femme et sa fille, avant de se suicider. L’idée de base n’est pas mauvaise sauf que les deux mcs se contentent de raconter la descente aux enfers de ce français moyen sans jamais apporter une quelconque réflexion mais plutôt en jouant la carte du récit larmoyant à laquelle on ne peut pas rester insensible. Sauf qu’évidemment les ficelles sont des vraies cordes et que la formule ne prend pas. Cette façon de jouer sur les sentiments est d’ailleurs le principal défaut de cet opus. Leurs textes sont tour à tour larmoyants comme sur « jeunesse influençable » ou bien au contraire débordants de niaiseries comme sur le second single « Gangsta » où leur façon d’aborder le thème est encore plus caricaturale que la dérive qu’ils sont censés dénoncer. Ce qui marque le plus à l’écoute de ce disque c’est la volonté de formater leur œuvre à destination des médias de masse et de la jeunesse à tel point qu’un sticker « Approuvé par les parents d’élèves » n’aurait été en rien ridicule sur le CD. Le résultat est donc risible mais les deux mômes ont l’air de prendre leur pied ce qui ma foi est une bonne chose pour eux. Mon agacement concerne plus les producteurs de ce disque et à plus grande échelle les médias de masse qui comme d’un commun accord plébiscitent tous ce projet alors que de nombreux albums beaucoup plus aboutis  mériteraient d’être mis en lumière.

Bigflo & Oli - Gangsta

Et en cadeau un petit freestyle extrait de planète rap avec notamment big flo et oli et Aelpeacha dont je vous parlais plus haut. C'est interessant à partir de 11.00 minutes. Fou rire garanti. Merci à celui qui m'a filé ce lien sur twitter, je sais plus qui c'est mais respect.

FREESTYLE ORELSAN - GRINGE - AELPEACHA - BIG FLO & OLI - MOKER